[advps-slideshow optset="1"]

Sidaction

 

Comme beaucoup de monde, nous nous associons à cette cause ô combien importante. Plus qu’une autre ? certainement pas. En revanche, des millions de personnes sont touchées. LE SIDA TUE. Encore. Mobilisons nous. Vous connaissez la chanson, certes. Plus encore qu’un don ( composez le 110 ou http://www.sidaction.org ) n’oubliez JAMAIS de vous protégez, quelque soit la personne.

Ne ratez pas l’émission spéciale "Symphonic Show" ce soir sur France 2.

Lancement mitigé pour la Playstation 3 à Paris

Le lancement de la PlayStation 3 du japonais Sony a attiré seulement une centaine de joueurs, véritables mordus de jeux vidéo, vendredi à minuit sur les Champs-Elysées à Paris, un succès mitigé que beaucoup expliquaient par le prix élevé de la console.

"Battu pour l’avoir"
Vendue en Europe dans son modèle haut de gamme de 60 gigabits, au prix de 599 euros ( un prix!), la PS3 est la plus chère des consoles de nouvelle génération. Un peu plus loin, au pied de la tour Eiffel, une cinquantaine de jeunes esseulés étaient venus mettre la main sur l’une des 1.000 PS3 mises en vente à minuit, à bord d’un bateau aux couleurs de la Fnac et de Sony, au cours d’une opération fortement médiatisée. Déçu par l’ambiance, Mohammed, 26 ans, se souvient que lors de la sortie de la PlayStation 2 en 2000, "les gens s’étaient battus pour l’avoir". Sur l’avenue parisienne, où la Fnac et le Virgin Megastore avaient organisé comptes à rebours et tournois, les premiers acheteurs, en grande majorité des garçons entre 20 et 30 ans, étaient arrivés tardivement, par petits groupes, ne remplissant que partiellement l’espace leur étant réservé derrière des barrières. Ils sont "beaucoup moins nombreux que pour la Wii", témoigne un agent de sécurité. La Wii qui propose de jouer interactivement et pour un prix bien plus intéressant.

Pas le même budget
Selon Pierre Cuilleret, président de l’enseigne Micromania dont 16 points de vente avaient ouvert à Paris et en province à minuit, il est difficile de comparer ce lancement à celui de la Wii, proposé à 249 euros, ou même de la Xbox 360 de Microsoft (399 euros ou 299 euros selon la version), qui avaient connu une plus grande affluence. "Ce n’est pas le même budget, pas la même saisonnalité (les autres consoles avaient été lancées à l’approche de Noël), il n’y a pas de risque de pénurie donc les joueurs n’ont pas besoin de se précipiter", explique-t-il, estimant que la réussite de la PS3 "se jouera dans les mois qui viennent". Justement Clément, 25 ans, venu assister dans l’après-midi à des démonstrations à la Fnac, "attend de voir", espérant que le prix diminuera d’ici la fin de l’année. De même, Corentin, 24 ans, n’est pas prêt pour l’instant à "claquer 600 euros pour une console". Un fameux budget, il faut dire.

Nuit Blanche
Alexandre, 17 ans, n’a pas hésité une seconde. Passionné de jeux vidéo auxquels il s’adonne 3 à 4 heures par jour, il a économisé pour s’offrir la PS3 qu’il aurait achetée "peu importe le prix", confie-t-il. Déjà détenteur de trois PS2 et d’une PlayStation portable, il met en avant "le design, la sensation d’immersion grâce au graphisme" et le lecteur DVD haute définition Blu-Ray. "Même si on est étudiant, on se serre la vis", renchérit Aurélien, 21 ans, qui se définit comme un "pro-Sony". Si de nombreux joueurs présents jeudi soir avaient clairement pris le parti du géant de l’électronique nippon dans la bataille des consoles, d’autres avouaient avoir aussi acheté la Wii et la Xbox 360. Quand on est fans, on ne compte pas.

Jerry, l’un d’entre eux, se préparait à passer une "nuit blanche", repartant avec sa console, sa manette et ses jeux après avoir dépensé la coquette somme de 800 euros. Peu avant 01H00, les magasins commençaient déjà à fermer, baissant leurs rideaux et rangeant les nombreux boîtiers noirs. Pour le moment, ne vous précipitez pas, il y en a encore pour tous. moi, je me contenterais de m’acheter un petit coffret DVD, c’est moins cher et ça fait moins mal dans le portefeuille.

Brad Pitt fera partie de « State of Play »

La superstar américaine Brad Pitt va incarner un journaliste d’investigation dans l’adaptation au grand écran d’un feuilleton télévisé britannique à forte connotation politique, "State of play", a rapporté mardi la presse spécialisée de Hollywood.

"State of play" sera une version américanisée de cette série  époustoufflante et qui expose les arcanes du monde politique lors d’une enquête sur le meurtre de la maîtresse d’un député, menée parallèlement par des journalistes et la police.

Le film sera tourné à partir de novembre par l’Ecossais Kevin Macdonald, dont le long métrage "Le dernier roi d’Ecosse" a valu à Forest Whitaker l’Oscar du meilleur acteur il y a peu à Hollywood.

"State of play", une mini-série de six heures, a été diffusée sur la BBC en 2003, et  saluée par la critique. "J’ai été complètement accro au feuilleton, et je sais que ce sera dur de faire aussi bien, mais je voulais traiter la façon dont nous, en tant que société aux Etats-Unis et en Europe, apprenons ce qui se passe, et jusqu’à quel point nous pouvons faire confiance aux quotidiens et au journal du 20 heures", a expliqué M. Macdonald au quotidien Variety. Le reste du casting n’a pas encore été révélé.

Angelina Jolie Wanted

L’actrice américaine Angelina Jolie, épouse du sexy Brad Pitt,  va tourner un film d’action aux côtés de Morgan Freeman, intitulé "Wanted", dans lequel elle incarnera une tueuse à gages, a annoncé mardi le quotidien de Hollywood, Variety.

Distribué par le grand studio Universal, "Wanted" sera tourné par le réalisateur russe Timur Bekmambetov, dont le film de science-fiction "Night Watch" avait été un des succès de 2004 en Russie, dépassant au box-office les superproductions américaines "Le seigneur des anneaux" et "Spiderman 2".

Freeman, 69 ans, Oscar du meilleur second rôle en 2005 pour "Million dollar baby" de Clint Eastwood, tiendra également un rôle, non précisé, dans "Wanted", comme le jeune acteur écossais James McAvoy, vu dernièrement dans "Le dernier roi d’Ecosse". Angelina dégainera-t-elle plus vite que son ombre?

un lion d’or pour Tim Burton

Le cinéaste américain Tim Burton recevra un lion d’honneur pour l’ensemble de sa carrière lors du prochain Festival de Venise, ont annoncé mercredi les organisateurs.

La 64e édition de la Mostra aura lieu du 29 août au 8 septembre 2007. «Une fois de plus, cette récompense rend hommage à l’un des cinéastes les plus courageux, les plus visionnaires et les plus novateurs d’Amérique, capable d’émouvoir et de fasciner le plus grand nombre de spectateurs», écrit la Biennale de Venise, la fondation qui organise le festival.

Tim Burton, auteur notamment de «Ed Wood» ou de «Sleepy Hollow», des "Noces funèbres" ou encore d’une version ahurissante de "Charlie et la chocolaterie", travaille en ce moment sur une adaptation cinématographique de «Sweeney Todd», une comédie musicale de Stephen Sondheim sur un coiffeur tueur en série. le cinéaste à toujours aimé les sujets étonnants.