[advps-slideshow optset="1"]

Fin de cure pour Britney

Selon la direction de la clinique "Promises", la chanteuse Britney Spears vient de sortir de l’établissement. La star aurait terminé son programme de désintoxication d’une durée d’un mois.

Le porte-parole de la chanteuse, Larry Rudolph a déclaré: "Britney Spears a quitté le centre de traitement de Promises, à Malibu, après avoir terminé avec succès leur programme. Nous demandons à ce que les média respectent sa vie privée ainsi que celle de sa famille et de ses amis." Espérons pour l’équilibre encore fragile de la jeune princesse de la Pop que les médias respectent cette demande du manager.

Britney Spears était entrée au centre de Malibu le 20 février 2007 après s’être rasée le crâne dans un salon de coiffure sous les yeux des photographes mais en était ressortie au bout de 24 heures.

Elle avait regagné le centre après  différents épisodes houleux avec son mari Kevin Federline avec lequel elle est en instance de divorce et avec lequel, elle se dispute la garde de leurs deux enfants.

Federline avait rendu visite, accompagné des enfants, à plusieurs reprises à la jeune femme lors de son séjour dans le centre de désintoxication.

Livrée à nouveau à elle-même, il faut croiser les doigts pour que le jeune chanteuse ne craque pas.

Mel C compromet la réunion des Spice Girls

L’ex-Spice Girl Melanie Chisholm ne veut pas entendre parler d’un possible retour du groupe. Elle préfère ne pas repenser aux années où elle était une superstar. Mel C ou Sporty Spice  pour les initiés, est passée par de graves problèmes de nutrition du temps où elle enchaînait hit sur hit avec les Spice Girls.

Elle porte encore le poids du remords d’avoir pu être un modèle pour des jeunes filles à cette époque. "Quand j’étais dans le groupe, je ne mangeais et je m’entraînais trop." déclare Mel C. "Je n’avais plus mes règles et ma structure osseuse étais devenue trop fragile. Je devais toujours en faire plus, être parfaite et lorsque je craquais, je culpabilisais".Le pire est que j’étais devenue un modèle pour des millions de jeunes filles."

Ces souvenirs douloureux étant encore profondément ancrés, Mel C ne participera pas au come-back des Spice Girls. Selon certaines sources, Sporty Spice est la seule à s’opposer à l’idée d’un come-back. Elle ne se voit pas assise à côté des autres membres du groupe. Sa carrière même si à l’heure actuelle stagne un peu, lui suffit pour vivre de sa passion et elle ne voit plus le groupe de ses débuts comme une utilité. Dommage car elle risque de priver des millions de fans de par le monde d’un retour qui s’annonçait comme un retour important mais surtout sans elle, elle prive le groupe de sa mailleure chanteuse car on ne peut pas dire que les autres filles (sauf peut-être Emma Bunton) savent chanter juste…

Sean Connery se voit bien en père de James Bond

Sean Connery, la star d’origine écossaise et qui fut un des interprètes de James Bond, souhaite interrompre sa pension pour jouer le père de Bond dans le prochain film de 007 en compagnie de Daniel Craig. C’est selon lui le seul rôle qu’il daigne encore jouer. L’acteur, âgé de 76 ans, avait arrêté sa carrière en 2003 après avoir joué dans La Ligue des gentlemen extraordinaires, mais admets à présent qu’il retournerait volontiers à ses racines, du moins si les producteurs sont capables de le payer.

"J’ai arrêté de faire l’acteur" déclare la Star, tout en poursuivant  "Je pourrais dire que je suis pensionné. Il faudrait vraiment un rôle extraordinaire pour me ramener sur les écrans, mais il est clair que je ne refuserais pas un rôle dans un nouveau film de Bond. Jouer le légendaire James Bond n’est plus de mon âge, mais j’aimerais bien interpréter son père. Cela dit, cela leur en coûtera  cher s’ils veulent me récupérer."

Selon ses dires, l’acteur avait quitté le rôle de Bond à cause du nombre de gadgets beaucoup trop élevé et du fait qu’il aurait été sous-payé. "Même sans parler de ce que je gagnais, le trop-plein de science fiction était très décevant. Pensez à la chaussure empoisonnée de Bons baisers de Russie. Mais aujourd’hui, c’est devenu commun." Il faut encore savoir si les producteurs envisagent de parler du père de Bond dans le prochain film et si surtout ils sont prêts à mettre une partie de leur budget pour s’offrir le luxe d’avoir Sean Connery dans la distribution.