[advps-slideshow optset="1"]

Miss Spears joue au yo-yo avec sa santé mais aussi avec sa cure de désintoxication.

La vedette américaine de la musique pop Britney Spears est entrée, jeudi matin, en cure de désintoxication, pour la troisième fois en une semaine, a rapporté l’hebdomadaire People sur son site internet.

Spears, 25 ans, était sortie mercredi du centre "Promises" de Malibu (Californie) 24 heures après y être entrée de son plein gré, "contre l’avis" des responsables de cet établissement, selon People. Contacté pour une réaction, le porte-parole de Britney Spears, Larry Rudolph, n’était pas joignable jeudi matin.

Ce nouveau coup de théâtre intervient alors que les médias américains ont mis en question l’état psychologique de la jeune femme, qui s’est rasée la tête à la stupeur générale vendredi dernier devant les objectifs des paparazzi. Le même jour, People avait affirmé que Britney Spears venait d’effectuer un bref séjour en cure de désintoxication dans un centre des Caraïbes, en sortant là aussi au bout de 24 heures.

Britney Spears, la "star lolita", avait accédé à la célébrité en 1999 avec la chanson Baby one more time et elle a vendu depuis plus de 70 millions d’albums. Elle a défrayé la chronique ces derniers mois pour son divorce d’avec le danseur Kevin Federline, père de ses deux très jeunes enfants, et des photos peu flatteuses la montrant en train de faire la fête.

Les médias américains ont rapporté que Federline avait demandé une audience en urgence pour jeudi matin devant un tribunal de Los Angeles sur la garde des enfants, mais une porte-parole du tribunal a indiqué qu’aucune audience n’avait été programmée, ni n’avait eu lieu. Il faut que la chanteuse accepte ses problèmes pour pouvoir espérer remonter la pente ce qui ne sera pas chose facile avec elle.