[advps-slideshow optset="1"]

 la polémique fait rage depuis la publication par le magazine VSD d’une quinzaine de photos prises du leader de Noir Desir alors qu’il se trouve en prison. Le parquet de Toulouse a ouvert mercredi une enquête préliminaire à la suite de cette publication. Les photos de Bertrand Cantat détenu dans la centrale de Muret (Haute-Garonne) sont jugées scandaleuses et inutiles. Une enquête administrative a également été ouverte par l’administration pénitentiaire pour déterminer les conditions dans lesquelles ont été pris les clichés.

L’avocat du chanteur de "Noir Désir", Me Olivier Metzner, a par ailleurs indiqué qu’il allait déposer plainte à la suite de la publication des photos. Le groupe de rock Noir Désir s’est déclaré "complètement indigné" par la publication des documents. "La prise de ces photos dans la prison, apparemment sur plusieurs semaines, et leur publication, se sont faites dans l’illégalité la plus totale. On espère qu’une enquête sera diligentée pour retrouver les coupables", a indiqué le batteur Denis Barthe. "Ces photos volées, qui ne rendent d’ailleurs absolument pas compte du quotidien réel de la prison, risquent de remettre en cause, contre son gré, les relations de Bertrand Cantat avec l’administration pénitentiaire et ses co-détenus", a-t-il ajouté.

L’hebdomadaire publie en une et en pages intérieures quinze photos dans son environnement pénitentiaire du chanteur du groupe de rock "Noir Désir", condamné pour coups mortels portés à sa compagne Marie Trintignant. On le voit ainsi, tour à tour, lors de ses transferts au parloir, en train de faire du sport ou de jouer de la musique. Une photo montre également sa cellule individuelle en son absence.

Une enquête préliminaire a été ouverte mercredi pour "introduction d’objet dans un établissement pénitentiaire", a précisé le procureur de la République de Toulouse. "Les enquêteurs sont à pied d’oeuvre, les auditions vont commencer très rapidement et c’est la gendarmerie qui mène l’enquête", a indiqué le procureur. "Un objet comme un appareil photographique peut porter atteinte à la tranquillité des détenus, mais aussi à la sécurité de la prison", a-t-il ajouté.

Me Metzner entend engager une action, tant au niveau pénal pour "intrusion illégale dans une prison" qu’au niveau civil pour "violation de l’intimité de la vie privée". "Je pose la question: qui a permis?" que ces photos soient prises, a demandé l’avocat du chanteur. "Une enquête administrative a été ouverte au niveau régional", a indiqué l’administration pénitentiaire. "On est en train de rechercher comment cela a pu se produire, ça n’est pas normal qu’il y ait des photos qui soient communiquées à la presse (…), il faut qu’on sache comment cela a pu se faire".

Bertrand Cantat est incarcéré depuis le 28 septembre 2004 à la centrale de Muret, après sa condamnation six mois plus tôt à huit ans de réclusion par le tribunal de Vilnius (Lituanie) pour les coups mortels portés à sa compagne, Marie Trintignant. Il pourra demander une libération conditionnelle à partir de juillet.

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com