[advps-slideshow optset="1"]

Eminem reparle de sa liaison avec Mariah Carey

Le rappeur Eminem et la diva de la pop Mariah Carey auraient eu une histoire d’amour, selon les dires à nouveau proférés par le trublion du rap US lui-même. La chanteuse n’a pourtant jamais été vraiment du même avis, ce que le blondinet semble avoir des difficultés à digérer.

Lors d’une récente intervention sur sa propre chaîne de radio, Shade 45, Eminem a rappelé quelques unes de ses conquêtes célèbres et a attribué quelques sobriquets peu répétables à Mariah Carey, avançant qu’ils avaient bel et bien entretenu une relation, malgré que la starlette ait nié cette affirmation par le passé. "Mariah et moi avons eu une relation pendant bien 6 à 7 mois", a insisté le rappeur.

Après une pseudo-histoire en 2001, les deux soi-disant tourtereaux se seraient séparés à cause d’incompatibilités de caractère. "Ca ne fonctionnait pas. Je n’étais pas dans le même truc que Mariah, nos personnalités entraient en collision. Elle est une diva et je suis plus normal, je suppose", a expliqué Eminem, Marshall Mathers de son vrai nom. "Le fait qu’elle nie que nous ayons partagé quelque chose, c’est dommage", a ajouté le chanteur.

Interrogée par le célèbre journaliste Larry King en 2002 sur une possible relation avec Eminem, Mariah Carey avait démenti toute relation amoureuse, admettant le connaître, lui avoir parlé au téléphone et être sortie plusieurs fois avec lui, mais prenant le soin de préciser que rien de sexuel ne s’était produit

Arnold Schwarzenegger réélu haut la main

Triomphalement reconduit pour quatre ans à la tête de la Californie, le républicain Schwarzenegger va pouvoir se consacrer en priorité à la trace qu’il souhaite laisser dans l’histoire de son Etat, celle d’un "gouverneur-bâtisseur", jugent mercredi des analystes.

Avec 55,8% des voix contre 39,2% à son concurrent démocrate selon des résultats définitifs, la performance électorale de l’ex-"Terminator" est particulièrement remarquable dans un Etat qui a par ailleurs réélu une sénatrice démocrate avec près de 60% des suffrages.

L’exploit de l’ancien acteur d’origine autrichienne prend toute sa valeur au plan national, où le parti du président George W. Bush a essuyé un échec à la chambre des représentants, risque de perdre le contrôle du Sénat et a vu tomber six postes de gouverneur au profit des démocrates. Mais ce résultat récompense aussi la position très conciliante de M. Schwarzenegger face aux démocrates.

Avec leurs élus locaux, il a fait avancer plusieurs mesures chères à l’aile gauche de l’électorat, comme la lutte contre le réchauffement climatique et la recherche sur les cellules-souches. De nombreux autres sujets attendent M. Schwarzenegger, qui dès janvier 2006 avait dit sa volonté de s’inscrire dans la ligne des "gouverneurs-bâtisseurs", qui ont adapté dans les années 1960 et 1970 les infrastructures de la Californie à la croissance soutenue de sa population.

L’Etat, qui compte aujourd’hui plus de 35 millions d’habitants et en gagne un demi-million par an, est accablé par de graves problèmes de pollution ou d’embouteillages, conséquence, selon l’aveu même du gouverneur, de 25 ans de sous-investissements dans les équipements publics

Kevin Federline surpris par la demande de divorce

Le futur ex-mari de Britney Spears, Kevin Federline, ignorait que celle-ci allait demander le divorce. K-Fed (son nom de scène) n’était pas encore au courant de cette décision lundi et déclarait encore à des journalistes canadiens que "Britney était un soutien énorme, nous formons une vraie équipe." Il ne manquera cependant pas de réclamer une partie de la fortune de la jeune Américaine (24 ans) estimée à 93 millions d’euros.

Le lapin de trop
D’après le journal britannique The Sun, la goutte d’eau qui a fait déborder le vase et amener Britney à cette décision serait un rendez-vous manqué de trop. Kevin ne serait jamais apparu au repas d’Halloween, laissant sa femme manger seule avec son garde du corps, se lamentant au-dessus de son assiette.

"Un bon à rien"
Britney se serait alors vengé quelques jours plus tard, lors du lancement de l’album de K-Fed à New York. "Tu n’es personne, juste un bon à rien", a-t-elle crié en public. D’après plusieurs témoins, elle est alors sortie de la discothèque comme une furie, tandis qu’il est allé se réfugier dans un coin à l’écart. Plus tard dans la soirée, il a ensuite demandé au DJ de changer de disque alors que celui-ci jouait le hit de son épouse I’m Slave for U. Deux semaines plus tôt, Kevin Federline louait un "flat pour célibataires" à Los Angeles, à trois quarts d’heure de route de la villa familiale de Malibu.

Britney a demandé la garde des enfants, Sean Preston (1 an) et Jayden James (2 mois). Elle a également précisé qu’elle voulait récupérer l’ensemble de ses effets personnels, comme ses bijoux.